Jabber journal 23

De Wiki JabberFR
Aller à : navigation, rechercher

Traduction du Jabber Journal #23, paru le 24 juin 2005 et écrit par Peter Saint-Andre. La version originale en anglais est disponible à l'adresse : http://www.jabber.org/journal/fr/2005-06-24.shtml


Bienvenue à nouveau !

Comme d'habitude, tandis que le Jabber Journal était silencieux, la communauté Jabber n'a pas manqué d'être bien occupée. La sortie du client iChat AV 3.0 d'Apple (avec support Jabber) juste après le numéro 22 du Jabber Journal a marqué une forte vague d'intérêts et d'activités, tels qu'une FAQ destinée à initier les utilisateurs d'iChat à Jabber, des guides pour se servir des passerelles Jabber avec iChat et exécuter un serveur Jabber server sur OS X, et beaucoup d'autres choses encore. Des développeurs de logiciels commerciaux ont sorti récement du code Jabber/XMPP, et en particulier des sponsors JSF, tels que Coversant, Jabber Inc. et Tipic. Antepo et Jabber Inc. ont tout deux annoncé des accords d'interopérabilité avec AOL Instant Messenger, ce qui correspond à un héritage destiné à accroître les parts potentielles de marché et le déploiement de Jabber/XMPP parmis les décideurs intéressés par les technologies de Messagerie Instantanée, tels que les les grands investisseurs bancaires, les grandes entreprises et le gouvernement des États Unis.

L'une des forces de la communauté Jabber/XMPP est qu'elle est constituée de toutes sortes de développeurs, et ceux de l'open-source (ainsi que des freewares/shareware) ont été autant occupés que ceux des projets commerciaux. Depuis début avril, j'ai pu remarquer les sorties de jabberd 1.4.4, ejabberd 0.9, Gaim 1.3, Miranda 0.4, Chatopus 1.85, une nouvelle bibliothèque C appelée libstrophe, une nouvelle bibliothèque C++ appelée Gloox, une passerelle SMS appelée aspsms-t, ainsi que l'implémentation d'un lien HTTP appelé Tonneru, un nouveau projet de passerelle IRC écrit en Python, Jeti 0.6.4 et JBother 0.8.7 (deux client java différents), Gajim 0.7.1, la poursuite du travail sur le support Jabber/XMPP dans le framework Twisted, et probablement encore beaucoup d'autres choses que j'oublie. De plus, notons un outils développé autour du testeur de charge Tsunami, le système de surveillance ServerMojo, l'application de gestion OpenIT, l'outil de création de logiciel Luntbuild, et le moniteur de journal SAM Jr. Chacun de ces projets supporte Jabber d'une façon ou d'une autre. Et même le vieux client NewtonIM a été récement mis à jour ! (Oui, il y a encore des utilisateurs du Newton.)

Lorsque je suis intervenu en conférences (telles que la Collaborative Technologies Conference à New York la semaine dernière) ou que j'ai participé à des tables de questions-réponses (comme celle du weekly Jive Messenger chat où je suis allé le 25 mai), les gens m'ont souvent posé des questions sur l'adoption des technologies Jabber/XMPP. Les questions courantes étaient :

  • "Combien y a-t-il d'utilisateurs de Jabber ?" -- Nous estimons qu'il y en a au moins 10 million, mais cela est difficile à déterminer du fait que Jabber est une technologie distribuée... après tout, combien y a-t-il d'utilisateurs de messagerie électronique ? Nous savons que le code source du serveur Jabber a été téléchargé plus de 400 000 fois et qu'il y a au moins 10 000 serveurs actifs dans le réseau publique Jabber, mais de nombreux serveurs Jabber tournent derrière des firewalls ou dans les intranets d'entreprises, donc nous ne pouvons avoir un chiffre définitif.
  • "Quels sont quelques uns des plus importants déploiements de Jabber ?" -- Encore une fois, il n'est pas toujours possible de mesurer tout ce qui se passe, parce que - comme vous pouvez l'imaginer - beaucoup d'organisations ne souhaitent pas parler de tout ce qu'ils font. Je sais que beaucoup des grandes sociétés de Wall Street utilisent les technologies Jabber/XMPP (par exemple, un groupe de discussion par bureau d'échange) et que quelques unes parmi elles considèrent le déploiement de leur messagerie instantanée plus sensible que leur système téléphonique ! De grandes compagnies telles que AT&T, EDS, FedEx, HP, Oracle, ou Sun dépendent de leurs systèmes de messagerie instantanée basé sur Jabber pour leurs communications quotidiennes. Beaucoup de branches du gouvernement des États Unis (comme le Future Combat Systems de l'armée Américaine et le réseau de gestion d'urgence CapWIN) sont en train de déployer ou de tester des technologies Jabber/XMPP. Et un grand nombre d'important fournisseurs d'accès aux télécommunications et à Internet (tels que France Telecom, BellSouth et Orange) ont utilisé Jabber comme point de départ pour la messagerie instantanée mobile de même que pour des services innovants comme le push-to-talk.
  • "Y a-t-il des utilisations de Jabber/XMPP autres que pour la messagerie instantanée ?" -- Eh bien naturellement ! La compagnie de syndication de contenu PubSub.com utilise Jabber pour envoyer des notifications en temps réel pour plus de 10 million de fils d'actualité. Sputnik permet d'établir des communications entre ses points d'accès sans-fil avec une messagerie Jabber. Le système de repérage de véhicules FleetSecure de la compagnie de télématiques Britannique trakm8 utilise la présence Jabber pour localiser camions, fourgons, et semi-remorques à travers le monde. Net Energy, un réseau d'échange d'énergie en ligne basé à Calgary, utilise une base Jabber pour transmettre en temps réel les données financières et pour aider les acheteurs et les vendeurs à effectuer leurs transactions. En utilisant les protocoles standards Jabber et plusieurs extensions métier, la compagnie de gestion réseau HighStreet Networks fournit des logiciels qui permettent à un administrateur système de surveiller la disponibilité, l'uptime, ainsi que d'autres statistiques vitales pour des routeurs et autres infrastructures déployées. Reynolds & Reynolds utilise Jabber pour une messagerie d'ordinateur à ordinateur dans ses systèmes de gestion de distribution automatique. Un projet de recherche dans une compagnie d'infrastructure Internet importante utilise Jabber et l'extension de protocole Jabber-RPC pour simuler des failles de réseau critiques sur Internet. Et ainsi de suite.

Ainsi, vous pouvez constater que les technologies Jabber/XMPP sont extrêmement populaires parmis ceux qui ont besoin aujourd'hui de déployer des solutions pour le monde réel, la vie courante. Alors que cette popularité n'est pas encore passée dans les services orientés client, qui pourraient se mesurer avec AIM, ICQ, MSN, et Yahoo, je suis fermement persuadé que ce n'est qu'une question de temps avant que Jabber soit adopté bien plus largement par l'utilisateur moyen de messagerie instantanée. Avez-vous dit domination mondiale ? ;-)

Continue comme ça Jabber !

--stpeter



Consulter d'autres Jabber Journal.