« Commandes ad-hoc » : différence entre les versions

De Wiki JabberFR
Aller à la navigation Aller à la recherche
m (super créatif à cette heure)
 
m (chatbots)
 
(2 versions intermédiaires par 2 utilisateurs non affichées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
{{TODO}}
{{TODO}}


Les '''commandes ad-hoc''' sont un ensemble de commandes que l'on peut envoyer à partir d'une [[clients|client]] ou d'un [[serveurs|serveur]] à un autre client ou un autre serveur, en fonction de droits qui vont bien.
Les '''commandes ad-hoc''' sont un ensemble de commandes via formulaires que l'on peut envoyer à partir d'un [[clients|client]] ou d'un [[serveurs|serveur]] à un autre client ou un autre serveur, en fonction de droits qui vont bien.
 
Par exemple, cela permet de relancer un serveur à distance, directement à travers le client Jabber.
 
Un autre exemple d'utilisation est le fait de pouvoir changer l'état et la priorité d'un autre client à distance à partir d'un client local, ou de se faire envoyer les messages en attente.
 
L'exemple le plus à la mode en 2016 est l'envoi de formulaires ultra-simplifiés à partir d'un chatbot vers un compte humain, afin d'entretenir une interface conversationelle.


[[Catégorie:Fonctionnalité Jabber]]
[[Catégorie:Fonctionnalité Jabber]]

Version actuelle datée du 24 août 2016 à 21:19

Edit.png
Cet article est une ébauche à compléter, vous pouvez partager vos connaissances en le modifiant.

Vous pouvez également suggérer des améliorations sur sa page de discussion.
Où en venant en discuter sur le salon dédié : wiki@chat.jabberfr.org (client web) !

Les commandes ad-hoc sont un ensemble de commandes via formulaires que l'on peut envoyer à partir d'un client ou d'un serveur à un autre client ou un autre serveur, en fonction de droits qui vont bien.

Par exemple, cela permet de relancer un serveur à distance, directement à travers le client Jabber.

Un autre exemple d'utilisation est le fait de pouvoir changer l'état et la priorité d'un autre client à distance à partir d'un client local, ou de se faire envoyer les messages en attente.

L'exemple le plus à la mode en 2016 est l'envoi de formulaires ultra-simplifiés à partir d'un chatbot vers un compte humain, afin d'entretenir une interface conversationelle.